5 conseils pour prévenir les troubles musculo-squelettiques

Présentation du troubles musculo-squelettiques

Les habitudes de certains professionnels les prédisposent à des troubles musculo-squelettiques (TMS). C’est le cas par exemple des coiffeurs, dont on estime à près de 75 % le taux de prévalence aux TMS. Ceux-ci peuvent toutefois en suivant un certain nombre de recommandations réussir à se mettre à l’abri de ces différents maux. Aussi, avons-nous décidé de vous aider en proposant 5 conseils pour prévenir les TMS.

Évitez les gestes répétitifs

Un ouvrier qui s'abaisse pour ramasser des outils de travail

A lire aussi : Optimisez votre look estival avec un maquillage naturel et frais

Plus vous répétez le même geste au cours d’une période et plus vous mettez à mal vos nerfs. Ainsi, vous augmentez les risques de survenue d’un trouble musculo-squelettique (raideur de nuque, crampe et/ou douleur musculaire, etc.). Il est donc préférable de sortir de cette monotonie. L’astuce, certains salons de coiffure l’ont en partie trouvée. Elle consiste à faire une rotation de l’effectif disponible. Ce faisant, la même personne peut tout en s’occupant trouver du temps pour détendre ses muscles.

Adopter une bonne posture

Quel que soit le corps de métier dans lequel vous évoluez, il est important de toujours garder une bonne posture. Ceci implique entre autres que votre dos est bien droit et que vous ne déplacez pas vos mains au-delà du niveau des épaules. Recommandation un peu dure à suivre certes, mais avec de la volonté vous pourrez y parvenir.

A lire également : 5 façons de porter un foulard en soie carré quand on est une femme

Utiliser un matériel adapté

Des conditions de travail aisées constituent une garantie d’une protection contre les troubles musculo-squelettiques. Il ne faut donc pas lésiner sur les moyens pour s’offrir la meilleure qualité en termes d’outils de travail. On recommandera ainsi à un coiffeur des ciseaux ergonomiques spécialement conçus pour un meilleur confort. Les sièges à posture réglables sont aussi recommandables.

Bien s’organiser pour prévenir les troubles musculo-squelettiques

Avoir un planning bien ficelé peut vous aider à prévenir les TMS. Il faut donc prendre le temps de bien considérer le cahier de charges et de répartir le temps en conséquence. Vous pourrez ainsi trouver du temps pour de la relaxation et ainsi conserver une bonne santé physique et mentale.

Évitez de soulever des charges trop lourdes

Un ouvrier travaillant en hauteur sur un chantier

Soulever des charges très lourdes met à mal la posture de l’individu. En plus, la répétitivité d’une telle action cause des dommages à la colonne vertébrale. La solution ici proposée consiste à acheter des appareils ou dispositifs permettant de l’exécuter plus rapidement.

La prévention de ces troubles est importante pour garantir la productivité des professionnels intervenants dans les métiers à risque. Mais si d’aventure, une personne s’en trouve affectée, elle peut suivre un traitement.

Faites des pauses régulières pour éviter la fatigue musculaire

Le rythme de travail dans certains métiers est souvent très intense. Cela peut entraîner des douleurs musculaires, des tendinites en raison de la fatigue occasionnée par l’effort prolongé. Pour prévenir ces troubles, pensez à faire régulièrement des pauses. Faire quelques étirements est aussi conseillé pour aider les muscles à se relaxer et favoriser la circulation sanguine.

Les employeurs sont invités à mettre en place un système qui permet aux travailleurs d’avoir accès à un espace convivial durant leur temps libre afin qu’ils puissent mieux récupérer pendant les heures restantes. Bien évidemment, ce système ne doit pas être perçu comme une source de distraction, mais plutôt comme un avantage supplémentaire offert au personnel.

En appliquant ces conseils simples au quotidien, vous pouvez facilement prévenir les troubles musculo-squelettiques liés aux activités professionnelles intenses.

(Note : Les erreurs concernaient principalement les fautes de frappe et de ponctuation, ainsi que l’ajout de caractères inutiles dans les balises HTML.)

Échauffez-vous avant de commencer une activité physique pour prévenir les blessures musculaires

Lorsque vous devez effectuer une activité physique intense, pensez à bien préparer votre corps. Les muscles doivent être préparés pour éviter les blessures et les douleurs. Pour cela, l’échauffement est essentiel.

Il existe différents types d’échauffements en fonction des activités que vous allez pratiquer. En général, il est recommandé de commencer par un échauffement dynamique qui consiste à solliciter progressivement vos muscles grâce à des mouvements simples comme la course sur place ou encore les sauts. Cette étape peut durer entre 5 et 10 minutes selon l’activité pratiquée.

Après cette phase d’échauffement dynamique, vous pouvez passer à l’étape suivante qui consiste en un échauffement spécifique propre à la pratique sportive : mobilisation articulaire du haut et du bas du corps notamment le cou, les bras, les poignets ainsi que les jambiers.

N’oubliez pas qu’il ne faut pas confondre échauffer avec s’étirer. Le premier permet de mettre votre organisme dans une situation propice au travail alors que le second permet de détendre vos muscles après celui-ci.

En respectant ces quelques règles simples liées aux exercices physiques intenses, vous éviterez bon nombre de problèmes musculo-squelettiques causés par un manque d’attention lors du processus d’exercice physique intensif. Pensez à bien vous faire accompagner par un coach sportif pour mieux comprendre comment réaliser chaque étape afin d’être en mesure de maximiser vos efforts tout en évitant les douleurs musculaires.

à voir